25/10/2005

J'ai rêve d'un rêve.

Dis, tu t’en souviens ?

Tu n’as quand même pas déjà oublié !

Si… Tu as oublié…

Ce rêve que j’ai fait de toi tant de fois et que je ferai encore malgré toi.

La lune est pleine et tu es seul sous sa lueur parasitée de nuages voyageurs.

Je n’ai pas osé approché, tu étais debout et éveillé mais déjà tu partais dans ton rêve.

Je m’en souviens !

Je ne l’ai pas encore oublié…

Non, je n’ai pas oublié.

Ce rêve que tu m’as raconté tant de fois et que tu feras encore malgré moi.

La lune est pleine et je suis seul sous sa lueur parasitée de nuages voyageurs.

Tu n’as pas osé approché, j’étais debout et éveillé mais déjà je partais dans mon rêve…


20:06 Écrit par AaAN | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/10/2005

Question sans importance.

Je suis le quantième?
Voila une question sans importance!
Le quantième, hein? Combien d'humains sont nés avant que je naisse!
Suis-je le 8465456478974 ou le 8465456474561...
Voila qui pourrait changer une vie n'est ce pas?!
 
Mais une autre question se pose... Faut-il comptabiliser les morts ou les naissances?
Actuellement, ca ferait quand même un écart assez important... Quelques petits milliard sur notre grande nation qu'est l'humanité.
Et le classement après tout cela? C'est quoi les règles. Un nouveau podium toutes les décennies, tous les siècles... Ou un classement depuis la naissance du premier humain!
 
Vous vous enfoutez? Je vous comprends... Quelle importance alors que s'écoulent pour vous de paisibles jours dans le meilleur des mondes... Le meilleur des mondes jusqu'à demain... Ou jusqu'à votre prochain malheur?
 
Bon, c'est pas tout.... Mais je dois aller ... m'insomnier ailleurs!
Doux baisers à vous!

00:46 Écrit par AaAN | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/10/2005

Comptes abandonnés.

Bip, bip, bip...
Au troisième bip, cela fera 1 an deux mois 10 jours 8 heures et 17 minutes que vous êtes seul.
Bip, bip, *^¨^`~´^¨^*
 
Evidemment non... Je ne compte pas les minutes, les heures et les jours...
Et pourtant, elles s'écoulent inlassablement. Aussi inlassablement que je m'obstine à refuser l'amour. Je subis la chair et ses désirs l'obligeant encore à suivre quelques règles de bonne conduite, si tant est que l'on peut considérer que ceci est une bonne conduite, ... Quelques sentiments pour quelques plaisirs aux saveurs si délicieuses qu'amères. Même ce que je donne n'est que pur égoïsme. Il n'y a pas d'altruisme en moi... Si ce n'est celui que je ne voudrais pas avoir à porter.
 
Long soupir, fais ton chemin,
Laisse toi porter vers demain...
 
Coule encore sur mon corps,
Et paisiblement je m'endors.

16:06 Écrit par AaAN | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Songe

C'est étrange, n'est ce pas?
Voila quelques mois que je n'ai plus repris la plume électronique qu'est ce clavier pour m'adresser à ce Blog, cette chose pour laquelle j'ai si peu d'égard... C'est étrange d'avoir si peu d'égard d'une chose alors que je considère quasiment celle-ci comme une personne. Celle qui me comprend,... sans que je n'aie besoin d'une réponse.
 
Que lui dire aujourd'hui, ce soir, cette nuit.
Inutile de justifier mon silence.
Mais pourquoi donc revenir vers lui ce blog, vers elle cette amie?
Je n'en ai pas la moindre idée.
Des milliers d'une choses ou peut-être une seule?
Ce texte que je viens de lire, ... Des intentions si nobles et pourtant un récit si pauvre? Oh, ce n'est ni de la méchanceté ni de l'orgueil! Ce n'est que l'amour des mots. Ces mots qui renferment tant de choses! Comment quelques lettres peuvent exprimer tant de choses!?
Amour, jouissance, ... Haine, colère!
Quelques lettres peuvent renfermer l'âme de milliers d'hommes... Des milliers de millions d'hommes.
Et nous, pauvres humains... Nous explosons au moindre sentiment contenu dans ces mots... Ces quelques lettres.
Alors, ce soir, j'ai décidé de me limiter à une lettre...

a

03:25 Écrit par AaAN | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |