29/10/2004

Fond agréable.

J'aperçois une lumière, serait-ce la surface...
Dans la pénombre de la salle obscure, ennuyé de sa présence, les pensées m'envahissent. Je l'aime. Aucun doute. Un amour sincère, profond et si tendre. Douleur noire nimbée de rouge.
La surface... Elle s'approche, et je distingue ... Le fond du gouffre! Illuminant de plus en plus fort les parois. Des milliers de diamants aux pointes aiguisées.
L'écran s'allume. La lumière illumine son visage, la douceur de ses traits reflète la beauté. L'amour me brule les yeux, et consume mon coeur.
Ma chair se déchire, et je sens la douleur. Qu'importe, je souris, ne pas laisser paraître ma souffrance. Le Sang déjà coule.
Dans un mouvement involontaire, sa main effleure la mienne. Je frémis, et savoure l'instant. La seconde de délicatesse est trop courte. Et pourtant tout mon être se délecte du contact de sa chair. Le temps dans mon esprit s'interrompt. Douce grâce.
Je suis déchiré, empallé... J'agonise. Sous les lames de diamant, des coussins de soie. Je meurs dans le soleil de la béatitude qui cache l'océan de tristesse.
 
Un jour écoulé, elle remue les lames... Je pleurs, mais si le bonheur survit, déjà il se couche à l'horizon.

00:57 Écrit par AaAN | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

c'est tres beau :) laisse toi aller à cette douleur qui n'en est pas une

Écrit par : imagine | 29/10/2004

... Si beau... Certaines pensées enfouies mais jamais oubliées rejaillissent de ma mémoire en lisant ce texte... Il me rappelle ce jour, le souvenir de ce jour...

Écrit par : Géraldine | 12/12/2004

Les commentaires sont fermés.